Vouvoiement / tutoiement, What else?

Posted on

La langue française nous permet bien des choses… ainsi le vouvoiement existe! Mais attention! L’article n’a pas pour but de vous apprendre à bien parler Français.

Néanmoins, il faut savoir que le nombre incalculable de questions que je me pose régulièrement me pousse à faire l’article. Sachant que je ne cesse de jongler avec les deux, tel un yoyo.

Alors, comment comprendre et l’utiliser au bon moment dans la vie de tous les jours.

Nous allons découvrir ou redécouvrir la subtilité du langage .

 

Le vouvoiement / le tutoiement au quotidien

 

Le “vous” va te permettre de te fondre dans le moule de la politesse et à bien y penser, quand je pratique le “vous” dans la vie de tous les jours les gens sont plutôt surpris et gênés…

Serait-ce une question d’âge ou une mauvaise compréhension du terme, dépoussiérons  tout ça!

Depuis tout petit, l’on m’a bassiné à utiliser le “vous” pour toute personne que je ne connais pas, pour maintenir une certaine distance avec mon interlocuteur.

 

Mais, que se passe-t-il quand tu rencontres une personne inconnue, qui sans aucune hésitation, te plante un tutoiement prononcé qui pourrait désarmer, plus d’une personne ne voulant pas être méchante.

 

Je vous le demande!!!

 

Là où les choses devraient être simples, je pleure de complexité. Oui, la logique est pourtant claire dans le domaine, il suffit d’utiliser le vouvoiement pour impliquer une forme de politesse et surtout de respect envers notre interlocuteur. (la personne à qui tu parles). Et le tutoiement pour une personne que tu connais ou fréquente habituellement.

 

Je vais parler pour ma part évidemment, mais si vous / tu … te reconnais dans l’exemple alors la suite va t’intéresser.

 

Question d’éducation?

 

Le plus dur et de savoir placer le vouvoiement et le tutoiement, après avoir passé des années d’éducation à être polie.

Pour finir, à avoir du mal à placer le tutoiement, car il s’agit d’une marque de respect envers la personne, de la vouvoyer.

Pour être réaliste, mieux vaut vouvoyer n’importe quelle personne que l’on ne connaît pas. Surtout dans le cadre professionnel, mais dans le cas ou une personne se permet de vous tutoyer, quelle sera la manière de garder cette distance qui fait défaut à notre langue.

 

Je vouvoie et veux être vouvoyé

 

Pourquoi, quand l’on vouvoie une personne par respect, celle-ci avec son âge mur prétend avoir la permission de vous tutoyer. Il y a comme une forme de hiérarchie dans notre langage, ce qui peut paraître complètement illogique.

 

Je vouvoie, donc je mérite d’être vouvoyé, mais impossible d’appliquer cette simple règle. Le faire remarquer à une personne serait offensant et dans le cas où, vous auriez l’idée de vous justifier, vous ne feriez que vous enfoncer.

Nous n’avons donc pas le choix d’appliquer la règle à sens unique.

 

Le monde du Travail

 

Là où le sujet est beaucoup plus simple, reste encore le monde du travail, car le “vous” est et reste à la mode. Par simple logique, tu ne vas pas faire la bise à ton patron ou lui claquer un “salut!”. Au risque de finir sans emploi.

 

Mais la hiérarchie évoquée dans “l’application au quotidien” est beaucoup plus présente dans la situation du travail. Un patron, assoit son autorité sur les employés qui travaillent pour lui en les tutoyant et en étant vouvoyés. Cela marque une certaine dépendance et renforce son statut supérieur, question d’ego ou simplement de contrôle peu importe.

 

Au final, laisser le droit au tutoiement d’un employé revient à obtenir des dérives qui impacte le travail. Le domaine n’est tellement pas exploité qu’il perd très vite le contrôle, alors qu’il mérite d’être amélioré.  

 

La vision: tu= cool / Vous= coincé?

Suis-je le seul à me poser de telles questions? Ca revient à s’interroger sur l’application de la langue française et de son évolution.

Appliquer le terme “tu” as une personne que nous ne connaissons pas dans la rue, peut-être pris comme une forme d’assurance. S’il est employé avec le bon ton de communication.

 

Et le “Vous”, nous rend tellement coincé. Malheureusement, nous perdons une excellente habitude qui permet de donner tellement plus de valeur à nos mots.

Notre langue est réputée pour être complexe, mais très riche en vocabulaire, si nous regardons l’évolution de notre langue avec les nouveaux termes ajoutés au dictionnaire (ex: Le robert 2018).

Une chose me marque, il s’agit de la dérive anglaise dans nos mots en grande partie impactés par les applications que nous utilisons régulièrement, comme Facebook avec “LIKE ou LIKER”.

 

Une solution Pour clôturer l’article?

Je pense que la réalité est beaucoup plus simple, qu’il n’y a pas forcément besoin de se prendre la tête. Sachant que je suis toujours dans l’interrogation de cette thématique, j’ai décidé de me foutre la paix.

Vous êtes et resterez les seules personnes capables de juger de ce que vous désirez. Si le vouvoiement vous convient, alors qu’il en soit ainsi, vous verrez bien la réaction de votre interlocuteur.

D’ailleurs vous préférez quoi vouvoiement ou tutoiement?

N’hésitez pas à me le dire en commentaire.

Je vous dis à bientôt dans un prochain article, mais n’oubliez pas…

prenez vos “tracas” avec humour.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.